José Maya Serrano, jeune danseur né au sein d’une famille gitane d’artistes, peintres, acteurs et écrivains.

Il est l’un des descendants de la célèbre bailaora Fernanda Romero et du chanteur Rafael Romero “El Gallina”
Il est aussi en lien de parenté des éminents peintres Antonio Maya y Jerónimo Maya.

Il commence sa carrière de danseur à 9 ans, il partage l’affiche à Madrid de danseurs de flamenco tels que Antonio Canales, Juan Ramírez et Joaquín Grilo. A 12 ans, il se présente au concours “Bravo Bravísimo” duquel il sort gagnant au niveau national.
Cette même année, il est invité sur le programme de télévision “Gente con Alma” et participe à l’hommage à Antonio “El Bailarín” sur Tve1.

A 13 ans, il fait partie de la compagnie “El Guito” et Manolete réalisant diverses représentations en Espagne.

En 1998 il obtient le Premier Prix Pavón, participe comme artiste invité au spectacle “Raíces” d’ Antonio Canales et tourne dans les programmes de télévision tel que “Algo más que flamenco” et “Tirititrán” pour TVE-La2.


josemaya3

Premier en tant que Meilleur Danseur au Concours de Chorégraphie du Théâtre Albéniz  à Madrid en 2000.

Il est subventionné par la Fondation d’Auteur de la prestigieuse Alicia Alonso, présidente de Ballet Classique, avec qui il danse comme artiste invité dans le Ballet de la Jeunesse de Madrid.

En 2001, dirigée par le jongleur genial Francis Brunn, il présente « Incognito » avec Farruquito, spectacle présenté au Théâtre de l’Opéra de Francfort.

En 2003, il participe au spectacle «Magic Master » avec Israël Galvan, Carmen Cortés et Belen Maya qui se joue en France et en Allemagne.

Il présente avec Rafael Amargo  « Pies en fuego » en première et prolongée pendant deux mois à Ibiza, atteignant un vif succès.

En 2005, il est demandé par le réalisateur français Tony Gatlif, pour être le premier danseur de « Vertiges » qui fera une grande tournée en France et en Italie. Spectacle créé à l’amphithéâtre romain « Trois Gaules » de Lyon et joué à la Villa Adriana de Tivoli à Rome, entre autres.

Cette même année, il est invité à danser à la fête renommée « Baile de la Rosa », tenue au Monte Carlo Sporting Club en présence de Caroline et Albert de Monaco.


Depuis 2007, il est membre du sextet du génial guitariste Tomatito qui a tourné en Europe, en Amérique, en Chine, en Russie et au Japon.

Il crée avec Farruco et Barullo «Al Natural», un spectacle de flamenco musical qui transporte le public, représenté pendant un mois au Théâtre Alcalá à Madrid et présenté au XII Festival de Jerez.

Cette même année, il est invité par le producteur Pino Sagliocco à danser dans la première partie de concerts de stars comme Beyonce comme celle du Palacio de los Deportes de Madrid et le Palau Sant Jordi de Barcelone.

Il fait la tournée espagnole de Marc Anthony « Sigo siendo yo » agissant à Madrid, Santander, Benidor, Barcelone et Tenerife.
Puis celle de Juan Luis Guerra dans l’auditorium Juan Carlos I à Madrid, et de Bjork à Madrid et Bilbao.

En 2008, il présente « El velero de las rosas » avec Lola Greco comme artiste invitée, en première des comédies de Alcala de Henares, au Festival Suma Flamenca, et au programme d’été de la Villa dans les Jardins de Sabatini.

JoseMaya_7_alta


Artiste invité au spectacle « 40 Kilos de Arte » avec Diego el Cigala & Tomatito présenté dans les plus grands festivals de musique d’Espagne.

En 2010, première de « Grito » avec Alfonso Losa, en première au Festival Flamenco Torrelodones, représentée au festival Suma Flamenca et au théâtre central de Séville dans le cadre du programme de la Biennale de Séville 2010.

En 2011, il présente « Maya » au XV Festival Flamenco de Jerez, recevant un grand succès auprès des critiques.

Il a tourné aux États-Unis et au Canada avec le spectacle « Tengo el compás » présenté au Festival International de Alburquerque, au théâtre Skirball Center à New York, au Marines Memorial Theater à San Francisco et au Festival International de Percussions de Montréal.

En 2012, il présente son spectacle au Festival Flamenco de La Villette à Paris et participe à l’émission « Vivement Dimanche » de Michel Drucker, invité par l’acteur José Garcia.

Il travaille actuellement sur la chorégraphie de son prochain spectacle « Delirio ».